Line,HowToUses

Ma peine dans la glace Dans ce monde, j'ai perdu toute ma place Tous ses mouvements me figent et me glacent Égarée dans ce labyrinthe où sont entassés, Dans de profonds sillons, les rêves inespérés. Il n'est nul endroit où pour moi ne se trace, Un doux regard vers une belle destinée, Il n'est que...

il y a 2 semaines 8

Réponses

  1. YAHI

    bonjour Lune
    une vraie oeuvre d'art , les mots qui saignent l’âme et vont au delà de la perception humaine
    mais je ne dirais pas merci car je ressens ta peine et tes larmes
    "Puiser en moi chaque nouveau jour qui passe,
    Pour en cueillir les plus grandes voluptés."
    je ne peux mieux trouve pour te consoler et partager tes plaies internes
    nr fot on pas que le soleil se leve pour tous même au delà des mers , ta place je le sais existe , tu es capable du sursaut salvateur
    après chaque nuit il y a une aube , il faut savoir reprendre son envol
    je n'essaierais pas d’essuyer tes larmes ce serait les voler a ta douleur , elles sont l'antidote de ta peine
    https://www.youtube.com/watch?v=wsIZg6N1Drk

    douce journée bises amie

  2. Mirage

    Un monde de glace, où même les larmes sont figées. ...

    "
    Elle s'est détournée de lui,
    et la séparation, comme une corde perverse,
    a tiré vers elle le faix d'une lourde épreuve.
    Alors le facile et souriant "au revoir"
    a fait place au dur "adieu".

    Elle a pleuré son absence
    autant de jours qu'a renfermés la vie
    en sa poitrine solitaire de tout embrasement,
    alors que le désir n'a point cessé
    d'y habiter sans désemparer.

    Le disque brillant de la lune,
    l'as-tu oublié ? dit-elle.
    Froidement, je répondis :
    Si le soleil ne consent à disparaître,
    La lune n'apparaît point.

    Elle déroula un collier de tendresse,
    des larmes, perles égrenées sur les joues,
    dont un orfèvre avait disposé l'ordre savant
    dessous sa paupière.

    Non, le ruissellement des pleurs
    ne fera point plier ma constance,
    Quand bien même toute source jaillissante
    Aura disposé des larmes
    de toute paupière sur ses joues."

    Abu Tammam

    https://youtu.be/PC6vNgL4gz4

  3. Art

    Les épreuves de la vie n'en finissent pas. A chacun son lot. La séparation de ceux qui s'aiment en est un exemple des plus douloureux.
    Tout est calme, il n'y a que nous deux
    La rue est déserte et grille sous le soleil.
    Le moment approche de nous dire "adieu"
    Ce mot lourd de sens, décidé depuis la veille.

    J'essaie de briser le silence qui fait si mal
    Mais les mots me fuient, je deviens aphone
    Mes yeux restent secs en ce moment crucial
    Pour ne rien arranger à ma mine pâlichonne

    Nous nous levons pour nous serrer la main,
    La dernière hélas , nous le savons trop bien
    Qui mettra fin à un bonheur sans lendemain
    Malgré tous nos efforts pour garder des liens.

  4. tungstene1

    il faut te faire Alice
    allant de l'autre côté du miroir
    pour retrouver de la vie les délices
    et de la vie les doux espoirs
    ainsi s'éteindront tes supplices
    ce sera un matin ou bien un soir
    d'une envie de boire en ses calices.

    @ Line
    C'est mon métier ma vocation
    d'être remonteur de moral
    lorsque les jours se font trop pâles
    je sauve en premier les émotions
    là il suffit d'un sourire d'une intention
    pour que l'on soit déjà moins bancale
    ça je l'ai appris d'une enfance en enfer
    j'en ai acquis un certain savoir faire
    et des larmes je ne tolère à la rigueur
    que les si douces et belles du bonheur

  5. maricimaraj

    la méditation correcte permet de sortir du labyrinthe où beaucoup pourtant se complaisent...
    la complaisance hein...

  6. Armand

    donc nous sommes le 14/06/2017 .il fait 35 °C quelle fraicheur pour ce poéme !
    qu'est ce qu'il est bon de lire ta poésie.
    je partage,tout a fait, l'appréciation de tungstène
    Tungstène qui est tout le contraire d'un persifleur
    a bien vu la qualité littéraire de tes poémes
    ton prince qui s'en est allé les grands ouverts
    en tenant sa petite croix le savait déjà et il le
    saura toujours
    ton prince tout la haut est comme sans aucun doute le saule
    inconsolable car il t'aime toujours
    Sûr que tu n'es pas alice au pays des merveilles
    de Lewis Carol.Mais Dieu Merci, tu es une merveille en poésie
    je te l'ai toujours dit et souffre que
    je te le dise encore
    https://www.youtube.com/watch?v=gYkAxSYiss8

  7. ♥♥☻BAH☻♥♥

    brrrr trop de tristesse la belle
    c'est celui qui reste qui se retrouve en enfer

  8. Derek

    Line, jamais ne doute
    Même si parfois
    Il t'en coûte,
    Garde foi...

    Merci Line, j'ai vraiment aimé...

Laisser un commentaire

 questions prev

Suivant questions